top of page

Interaction entre la qualité de l'éducation postsecondaire et l’emploi des étudiants et étudiantes

Par Dr. Cameron Crawford, Ph.D. - agent principal des données et des politiques

Au fil des ans, j'ai eu la chance de faire beaucoup de recherches sur le handicap et l'emploi, et sur l'éducation inclusive. À ma connaissance, il s'agit du premier grand projet de recherche à examiner la relation entre la qualité de l'éducation postsecondaire (EPS) que reçoivent les étudiants et étudiantes ayant des incapacités et la qualité de l'emploi qu'ils et elles obtiennent. Le projet s'appuie sur diverses sources, y compris un examen complet de la littérature savante et «grise», une analyse statistique approfondie à l'aide de l'Enquête canadienne sur l'incapacité, une analyse basée sur un bref sondage en ligne que nous avons conçu et qui interroge les étudiants ayant des incapacités du PSE sur leurs expériences postsecondaires et l'emploi, et une série de dialogues engageant des personnes bien informées sur la façon d'améliorer les expériences postsecondaires et la qualité du travail des jeunes adultes ayant des incapacités.


Beaucoup de recherches ont été menées sur l'éducation postsecondaire et les incapacités. Elles ont toutefois tendance à largement examiner les problèmes isolément les uns par rapport aux autres et non en termes d'image globale de la qualité de l'EPS dont font l’expérience les étudiants ayant des incapacités.


Sur le plan statistique, notre méthode combine de nombreuses pistes d'enquête dans une approche unifiée. Cela comprend la mesure dans laquelle les étudiants de l’EPS obtiennent les soutiens curriculaires, pédagogiques, technologiques et humains dont ils ont besoin pour leur handicap, et l'accessibilité des environnements scolaires bâtis de l’EPS. Elle tient également compte de la mesure dans laquelle les étudiants doivent assumer des coûts supplémentaires en raison de leur handicap, s'ils ont été socialement isolés ou victimes d'intimidation dans le cadre de l’EPS. Par ailleurs, la méthode considère si les étudiants obtiennent leur diplôme de programmes où il y a beaucoup de diplômés ou dans des domaines où il y a moins de diplômés, mais dont les connaissances et les compétences acquises sont très demandées sur le marché du travail. Le modèle méthodologique regroupe toutes ces considérations en une façon simple et globale d'évaluer la qualité de l'EPS vécue par les étudiants et étudiantes ayant des incapacités – qu'elle soit de haute qualité, de mauvaise qualité ou quelque part entre les deux.


L'emploi des personnes ayant des incapacités est un domaine où le cumulatif des recherches ne cesse de croître ! Pourtant, peu d'attention a été accordée à la qualité globale de l’emploi que les personnes handicapées obtiennent, sauf que trop souvent l’emploi est précaire, mal rémunéré et restreint au secteur des services. Mais ce n'est pas la fin de l'histoire, car de nombreuses personnes ayant des incapacités obtiennent de très bons emplois.


L'Organisation internationale du travail (OIT) a formulé un modèle de «travail décent», que nous avons adapté et appliqué dans l'analyse statistique à de nombreuses réalités que les personnes ayant des incapacités vivent en emploi. Le modèle comprend des mesures pertinentes pour les travailleuses et travailleurs ayant ou non des incapacités. Il s'agit notamment de savoir si l’emploi est à court terme et précaire ou à plus long terme et raisonnablement sûr, l'adéquation de la rémunération, et si les heures de travail d'une personne sont raisonnables. Le modèle tient compte de la mesure dans laquelle l'emploi d'une personne représente sa répartition équitable entre diverses professions et industries ou si elle se situe dans un « ghetto de l'emploi » spécifique au genre et axé sur le handicap. Notre modèle tient également compte de la disponibilité du développement professionnel offert par l'employeur, de la sécurité de l’emploi et de plusieurs autres questions importantes.


En plus de tous ces facteurs généraux, le volet statistique du projet comprend plusieurs facteurs propres à l'incapacité. Il s'agit notamment de savoir si l’emploi à temps partiel est le mode préféré ou le seul mode de travail disponible, si l'employeur a fait preuve de discrimination fondée sur le handicap et la mesure dans laquelle divers soutiens liés au handicap pour assurer une intégration complète et la productivité sont en place (par exemple, soutien humain en cours d'emploi, technologies d'adaptation et tâches modifiées). Cela inclut également si des caractéristiques de l’environnement bâti sont en place et si elles contribuent également à la sécurité générale du lieu de travail, et plusieurs autres aspects importants du travail spécifiques au handicap. La mesure dans laquelle des caractéristiques positives sont présentes dans un emploi déterminera en grande partie s'il est de bonne qualité, de mauvaise qualité ou quelque part entre les deux. Encore une fois, la recherche statistique pour le projet combine de nombreux facteurs dans une façon simple, intuitive et significative de penser à la qualité de l’emploi que les gens occupent.


Que l'EPS et l’emploi soient de haute ou de mauvaise qualité joue très différemment selon qu'une personne est un homme ou une femme, racialisée, autochtone ou blanche, a une mobilité réduite ou un trouble d'apprentissage ou un handicap psychosocial, ou peut-être les trois types de handicap, où ils vivent, etc. Ce projet innove en examinant bon nombre de ces interactions et la façon dont les facteurs d'EPS contribuent ensuite aux cheminements et aux résultats d'emploi. Ce fut à la fois fascinant et un privilège de participer à ce type de recherche statistique.


Il y a eu quelques découvertes surprenantes et moins surprenantes dans cet aspect du projet. Sans surprise, nous avons observé que les étudiants et étudiantes qui obtiennent des EPS de haute qualité soient généralement plus susceptibles de trouver des emplois de haute qualité que des emplois de faible qualité. Cependant, la relation entre EPS et emploi n'est pas tout à fait simple. Par exemple, certains étudiants et étudiantes ayant des incapacités peuvent bien commencer leurs études postsecondaires en ayant une bonne condition financière ou les moyens d’y avoir accès, mais peuvent ne pas bénéficier d'EPS de haute qualité en cours de route et ne pas obtenir leur diplôme. Ainsi, la relation entre l'EPS et l’emploi dépend dans une certaine mesure de qui nous parlons et des aspects de l'EPS que nous examinons lorsque nous explorons la probabilité qu'un étudiant ou une étudiante ayant des incapacités participe à un emploi rémunéré de faible, moyenne ou haute qualité. Indépendamment des détails du processus d'EPS, cependant, ceux et celles qui n'obtiennent pas de diplôme sont moins susceptibles d'avoir un emploi, et encore moins un emploi de bonne qualité.


Ainsi, ce projet et sa composante statistique explorent une interaction complexe de problèmes. La recherche met au premier plan plusieurs prédicteurs clés de l’obtention d'un emploi de haute qualité par rapport à un emploi de faible qualité sur lesquels les universités et les collèges ont un certain contrôle. Il s'agit de pratiques spécifiques à l'EPS qui semblent bien fonctionner pour divers groupes, et de pratiques qui ne sont pas en place ou qui fonctionnent très bien pour d'autres groupes. À leur tour, les universités et les collèges peuvent utiliser les résultats pour identifier les pratiques positives qui pourraient être mises à l'échelle afin d’augmenter les chances d'une EPS de bonne qualité et des résultats d'emploi positifs pour un plus large éventail d'étudiants et d’étudiantes.


Les fiches d'information et autres documents que nous produisons attirent l'attention sur des questions spécifiques qui, selon nous, méritent une attention particulière. J'espère vraiment que ce projet contribuera à de meilleurs EPS et à de meilleurs résultats d'emploi pour les étudiants et étudiantes ayant des incapacités, qui ont trop longtemps fait face à des obstacles majeurs dans leurs parcours d’EPS, puis que ces personnes ont trop souvent été écartées du marché du travail ou marginalisées au sein de celui-ci. Cette recherche est à la fois pratique et réaliste : elle indique des résultats positifs en matière d'EPS et d'emploi qui se produisent dans le présent, et qui peuvent être étendus et rendus plus largement disponibles.

1 vue

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page